ACTUALITÉS

CONCERT ALIF // COMPAGNIE DOUNIA // 29 SEPTEMBRE // PARIS (75018)

CONCERT ALIF PARIS 18 EME LE VENDREDI 29 SEPTEMBRE A 20H30
ALIF / VU PAR LA PRESSE
De l’Inde à l’Afrique de l’Ouest en passant par le Maghreb, ALIF nous propulse dans une douce rêverie musicale au alif crédit odile moteletlangage universel.[…] Dans une société tentée par le repli sur soi, certains artistes nous invitent a apprécier l’ouverture, la richesse du métissage des cultures.  ALIF fait fi des frontières et a imaginé son propre langage; universel et rassembleur par sa beauté. ALIF se nourrit des traditions musicales de l’Inde, de l’Afrique de l’Ouest, en passant par le Maghreb, et nous donne à écouter une musique façonnée par les rencontres d’ici et d’ailleurs. Elle devient une musique hors et sans frontière, une musique du monde, du monde d’aujourd’hui. La multi-instrumentiste Flo Comment, qui a étudié la musique hindustani à Bombay, nous envoûte avec son chant lumineux sublimé par ses complices le guitariste Colin Laroche de Féline (qui tourne avec Fatoumata Diawara), le maître algérien du gumbri berbère et de la mandole Malik Ziad et le formidable percussionniste Hamid Gribi à l’initiative du projet […] By FIP Radio.

 


 

Par Marie Karedwen- l’Imprimerie Nocturne
Après plusieurs représentations à Rennes (salle Guy Ropartz, MJC Bréquigny, Pôle Sud à Chartres-de-Bretagne), le groupe Alif sortait début avril son premier album. Alif, la première de l’alphabet en arabe et en hébreu, qui correspond au chiffre un. Une calligraphie de départ donc, pour un premier disque aussi libre que créatif, qui laisse l’imagination prendre sa puissance dans les rythmes maghrébins, mandingues et indiens. Des influences traditionnelles croisées, formées autour du percussionniste Hamid Gribi à l’initiative du projet. Autour de lui, la voix de Flo Comment, le mandol luth et le gumbri de Malik Ziad (présent sur le dernier album de Piers Faccini que nous vous recommandons), la guitare de Colin Laroche De Féline. Mais également la kora de Djely Sory Diabaté, et l’invitation faite au violoncelliste Vincent Segal
Vous l’aurez compris, Alif abolit les frontières, autant dans les langues que dans les compositions. Après une introduction calme et onirique, le rythme et les boucles orientales s’invitent sur « L’étranger ». Puis les notes rejoignent les rives de l’Afrique de l’Ouest avec Sawaré. Les liens entre chaque travail rythmique rendent le fil entre chaque titre et univers. Comme une exploration musicale qui aurait réussi à trouver un point d’équilibre entre chacune des régions qui nourrissent leur inspiration. Ou leur respiration, car la musique d’Alif respire, entre les notes ou des grains de sable soulevés par le vent, le souffle d’une méditation contemplative (« Dans mes rêves ») ou peut être bien celui de la vie dans le magnifique « Nilikwepo » où les voix se répondent sur une transe lancinante et lumineuse. Les membres du groupe n’ont qu’un seul pays, la musique, et ces 10 titres en prouvent l’universalité.

 


 

INFOS PRATIQUES

Date : 29 septembre 2017 à 20h30
Lieu : Institut des Cultures d’Islam – 19 Rue Léon, 75018 Paris, France
Liens :  http://www.institut-cultures-islam.org/coordonnees/
Contact : contact@cie-dounia.com
VIDÉO ALIF
SOUNDCLOUD ALIF
Site internet :  www.alif-music.com