OBSERVATION DU RÉSEAU

La nécessité de mieux connaître et analyser le réseau :
La FAMDT est constituée d’adhérents dont la nature de l’activité et des projets, l’implantation géographique, les soutiens institutionnels sont hétérogènes.

Aujourd’hui il est nécessaire de mieux se connaître afin d’être plus forts, plus audibles, mieux identifiés.

Quelles sont les structures adhérentes concernées par l’enseignement, la transmission, la conservation et le patrimoine ? Comment mieux associer les différents acteurs membres de la fédération autour de la création et de la diffusion ?

Il est urgent de mesurer le poids économique et social que représente l’ensemble des pratiques induites ou développées dans le secteur des Musiques et Danses traditionnelles.

A l’heure actuelle, aucun travail d’observation global n’est effectué auprès des acteurs des musiques et danses traditionnelles.

bal à des lendemains qui chantent

© CRMTL

état des leieux des acteurs des musiques et danses traditionnelles.

Réaliser une observation sur l’ensemble des structures adhérentes à la FAMDT possède de grands avantages quant à l’analyse du secteur :

Le nombre : le réseau regroupe aujourd’hui plus de 90 membres représentatifs du champ des musiques et danses traditionnelles.

Le territoire : implantés en milieu rural, urbain, les adhérents sont répartis sur l‘ensemble du territoire national.

La diversité : avec des structures à taille, équipes (professionnelles et/ou bénévoles), projets et activités hétérogènes.

La spécificité : des structures se positionnant essentiellement sur le secteur des musiques et danses traditionnelles et les pratiques culturelles qui en découlent ou l’alimentent.

La diversité des champs d’intervention et des actions menées, aussi bien dans le domaine de la création et de la diffusion, de la production, de l’enseignement, du collectage, de la formation ou de l’information.