PORTAIL DU PATRIMOINE ORAL

Ce portail vous permet de repérer des documents inédits, sonores ou audiovisuels, enregistrés sur le terrain : des chansons, des contes, de la musique et de la danse, et des récits de vie… Ils sont issus de rencontres entre collecteurs et témoins qui ont transmis leurs savoirs depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours. Vous pouvez écouter de nombreuses heures d’enregistrements inédits et consulter plus de 85 000 notices de documents (archives sonores, vidéos, son édité, …)

Voir le Portail du patrimoine oral

RETROUVEZ DES RÉCITS, DES CONTES, DES CHANTS, DE LA MUSIQUE…

Les acteurs des musiques et danses traditionnelles en France ont réuni depuis plusieurs années des collections sonores et audiovisuelles dans le domaine de l’oralité. Une partie d’entre eux se sont réunis au sein de la fédération des associations de musiques et danses traditionnelles (FAMDT) et ils ont constitué un réseau, la commission documentation, pour sauvegarder, documenter, valoriser les documents collectés en région. Depuis 1999 la FAMDT est pôle associé de la Bibliothèque nationale de France (BnF) sur les archives orales inédites. Les centres de documentation qui composent, à ce jour, le pôle associé proposent un portail collectif réalisé avec le soutien de la BnF.

Le portail a été lancé en 2011 avec un catalogue réunissant quatre centres de ressources. Aujourd’hui, 9 sont accessibles, dévoilant le patrimoine oral de neuf régions françaises :
AMTA – Agence des Musiques des Territoires d’Auvergne à Riom – Auvergne
CERDO – Centre d’Études de Recherche et de Documentation sur l’Oralité, de l’Union Pour la Culture Populaire (UPCP-Métive) – Poitou-Charentes
CIMP – MUSIC le Centre International de Musique Populaire à Céret – Catalogne
COMDT- Centre Occitan des Musiques et Danses Traditionnelles à Toulouse – Midi-Pyrénées
CMRTL – Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin
Dastum – Archives du patrimoine oral de Bretagne
La Loure – Musique et traditions orales de Normandie
MPO – Maison du patrimoine oral – Bourgogne
MMSH – Phonothèque de la maison méditerranéenne des sciences de l’homme – Provence-Alpes-Côtes d’Azur

Carte des centres de ressources participants au portail du patrimoine oral © FAMDT

FOCUS SUR UNE SÉLECTION D’ARCHIVES SONORES

Chant « En revenant de noces »
COMDT Aquitaine

 

Chant « En revenant de noces »
La Loure Normandie

 

Chant « M’y revenant des noces »
Dastum Bretagne

 

Air d’une chanson à la vielle « M’en revenant de noces » MPO Bourgogne

 

CHANT « EN REVENANT DE NOCES »

 

Ces chansons s’intitulant généralement « m’en revenant de noces » ou « m’y revenant des noces » ou encore « en revenant de noces » se retrouvent dans plusieurs régions de France. Ici, vous pouvez écouter une version d’Aquitaine, de Bretagne et de Normandie ainsi que l’air de la chanson à la vielle en Bourgogne.

Elle est d’ailleurs classée dans le catalogue chanson de Patrice Coirault à la chanson-type  03415 – « En revenant des noces ou A la claire fontaine ». Elle fait partie du Tome 1 – La poésie et l’amour, chapitre 3 – La séparation, et 034.I Abandonnées. Cette chanson est construite en vers de 6 syllabes alternant une rime féminine et une rime masculine, avec des assonances en « é ».

 

Cette chanson traditionnelle a été interprétée sur de nombreuses mélodies dans les différentes régions françaises. Le texte suit un canevas de base qui se décline avec toutes sortes de refrains, mais l’histoire reste toujours plus ou moins identique a cette chanson si commune « À la claire fontaine », même quand le vers « à la claire fontaine » est absent du texte. Elle vient d’un poème anonyme du XVIIIe siècle. Très populaire en France, elle l’est aussi au Québec depuis le XVIIIe siècle, où elle était historiquement chantée par les coureurs de bois lors de longs voyages en canot. Cette chanson, fut le premier hymne national de la Nouvelle-France, elle a connu plus de 500 versions.

Au Canada, au début de la Conquête anglaise, il s’agissait d’un chant de résistance codé. La claire fontaine était une métaphore du fleuve Saint-Laurent qui était alors bordé de chênes. « Je m’y suis baigné » signifie l’installation des Français dans la vallée du Saint-Laurent. La rose symbolise les anglais et le rosier, l’Angleterre. L’ami représente la France que « jamais je n’oublierai. »

Pour aller plus loin, accédez aux notices, vous pourrez y trouver la transcription des textes.

LES BILLETS DU PORTAIL DU PATRIMOINE ORAL

Plusieurs fois par an, la commission documentation de la FAMDT vous propose de partir à l’aventure dans leurs archives sonores et visuelles, en postant des billets sur des sujets variés.

Venez à la rencontre de personnages, contes et instruments originaux, qui vous permettront d’en apprendre plus sur les origines de la musique traditionnelle comme on la connait aujourd’hui.

HISTORIQUE DE LA CRÉATION
DU PATRIMOINE ORAL

 

Télécharger pdf

LES INITIATEURS DU PORTAIL
COMMISSION DOCUMENTATION

 

Télécharger pdf

2001 – GUIDE D’ANALYSE DOCUMENTAIRE DU SON INÉDIT

 

Télécharger pdf