Fédération

Vie associative

Le bureau de la fédération

Le Conseil d’Administration du 17 juin 2021 a élu le nouveau bureau de la fédération qui s’est élargi à de nouvelles personnes

Ainsi que des personnes ressources précieuses (qui sont actuellement sans mandat) :

Le conseil d’administration de la fédération

Le Conseil d’Administration est l’instance politique et décisionnelle de la FAMDT. Des réunions de commissions, de groupes de travail et de bureau, participent au bon fonctionnement de celle-ci. Le Conseil d’Administration se réunit 4 fois par an sur deux journées et une fois à l’occasion de l’Assemblée Générale. Il se compose de deux collèges, le collège des relais territoriaux et le collège des structures. Ci-dessous la liste des administrateurtrice·s.

Le collège des relais territoriaux

DE ABREU David – AMTA ; DELORME Marie et Aurélie MONTAGNON – CMTRA ; GALLET Ricet – CRMTL ; CRESPEL Gaëtan – DASTUM ; CHÉRÉ Romain et Stéphanie COULAIS – UPCP-MÉTIVE ; HAIRA Pierre – HERRI SOINU ; CADET Jean-Francois – PRMA Réunion ; FALCUCCI André – COLLECTIF DES MUSIQUES ET DANSES DU MONDE ; HOUGRON Maël – NOUVEAU PAVILLON ; MOULÉDOUS Laurent – HART BRUT ; DAVY Yvon – LA LOURE ; MARTY Nathalie et MESPOULEDE Joël – COOPÉRATIVE SIRVENTÉS.

Le collège des structures

ANTHONY Marc ; SACCHETTINI Christophe ; VROD Jean-François – CPMDT ; COGNET Clémence – LES BRAYAUDS/COMDT63 ; PANIS Solange – NEPETA ; BETRON Anastasie – MONTANARO Balthazar – MIMO – CIE MONTANARO ; HAMON Jérôme – MUSTRADEM ; RÉGI Julien – COOPERZIC ; PESOVAR Zsofia – DROM ; ROSENBLATT Annie – LES PONTS D’AVIGNON ; Kamel DAFRI – VILLES DES MUSIQUES DU MONDE ; LEGUEM Max- FRMJC IDF.

Membres associés : THÉRON Manu ; LE BRETON Michel


Les relais territoriaux

Les Centres des Musiques Traditionnelles (CMT), originairement issus d’une politique en faveur des musiques traditionnelles conduite par l’État depuis 1982 et portés par un fort mouvement associatif, puis fédérés par la FAMDT, constituent historiquement les relais territoriaux de la fédération. Ces centres bénéficiaient pour la plupart de conventions triennales d’objectifs auxquelles les DRAC contribuaient.

Les CMT sont porteurs du renouveau des cultures populaires et ont su faire évoluer leur projet associatif pour continuer à représenter les pratiques traditionnelles qui font sens sur leur territoire. Les CMT ont une connaissance précieuse de leur territoire, de ses habitants, de son patrimoine et des cultures qui y sont liées. Enfin, ils participent activement à renouer le dialogue entre l’urbain et le rural et jouent un rôle important dans l’équilibre des territoires et leur aménagement. Aujourd’hui le soutien de l’état s’étant amenuisé et ayant disparu dans certaines régions, il n’existe plus autant de Centres des Musiques Traditionnelles que lors du lancement de cette politique dans les années 80. Ainsi le document « Des musiques et des danses pour développer les territoires », publié par la FAMDT en 2015, évoque la mise en place de « Relais territoriaux » dont la définition permet d’intégrer des structures n’étant pas historiquement des Centres des Musiques Traditionnelles mais issus d’un tissu associatif autour des esthétiques des danses et musiques traditionnelles. Les éléments de définition sont les suivants :

  • Capacité à fédérer au-delà de ses propres adhérent·e·s ;
  • Capacité à échanger avec les élu·e·s (dimension politique) ;
  • Capacité à travailler en concertation avec les autres relais ;
  • Être un relais d’informations de la FAMDT ;
  • Être un soutien aux priorités et aux grands projets de la FAMDT.

La FAMDT a modifié ses statuts en juin 2016 pour créer un collège « relais territoriaux » au sein de son conseil d’administration. Il existe aujourd’hui 10 relais territoriaux :

Commissions et groupe de travail

La dynamique associative et fédérale s’incarne via les commissions et les groupes de travail mis en œuvre avec les adhérent·e·s, et les partenaires de la FAMDT. Les groupes de travail et les commissions sont proposés soit suite à l’observation d’une thématique ou problématique récurrente (par exemple via les accompagnements) ou soit par les adhérent·e·s qui souhaitent que la fédération s’empare de certains sujets (les amateur·e·s, le spectacle vivant et la professionnalisation, les droits culturels, les collectifs d’artistes, les droits d’auteur·trice·s, la lutherie..). En 2021, plusieurs commissions sont actives, et plusieurs groupes de travail sont créées en fonction d’une problématique ou une thématique à un moment donné, puis sont réactivés si besoin, d’autres sont plus pérennes (plutôt articulé au niveau des commissions) et la plupart sont désormais ouverts à de nombreux·euses partenaires.

Les différents groupes de travail s’articulent autour de thématiques et sujets spécifiques :

  • GT ruralité avec la FEDELIMA,
  • GT Politique Publique,
  • GT Europe et international,
  • GT jeune public et éducation artistique et culturel,
  • GT pratiques en amateurs,
  • GT création, etc…

Il s’agit d’une démarche véritablement participative, ouverte aux adhérent·e·s et à des expert·e·s ou à nos partenaires, quelle que soit leur implantation géographique ou la taille de leur structure. Ce travail fédéral vise à produire de la concertation entre acteur·trice·s, des analyses, des stratégies, et renforcer les acteur·trice·s et le système d’action fédérale.


Documents fédéraux

Vous trouverez ci-dessous les documents officiels de l’association, à télécharger :

Rapport Moral du président de la fédération – Juin 2021
Rapport d’activité – Bilan année 2020 – Projet 2021
Rapport d’activité année 2019
Rapport d’activité année 2018

Kit Logos à télécharger